GREMLIN

Groupe de recherche sur
les médiations littéraires et les institutions

Activités

Vous êtes ici :

4e journée d’études du Gremlin - « Jeux de miroirs, jeux de pouvoirs : autoreprésentation, intertextualité et métafictions » - 3-4 mai 2012


Informations générales :

Journées d'études du Gremlin – Jeunes chercheurs
Organisées par Jean-Philippe Martel et Olivier Lapointe
Université de Sherbrooke – Salle du conseil, A4-166
3 et 4 mai 2012

 

Description :

À la fois discours sur les discours et discours parmi les discours, la littérature trace les prémisses de sa légitimité dans la faille entre son dire et son dit. Cette dynamique complexe met en relation de multiples formes de médiations, entre littérature, discours (social aussi bien que littéraire) et phénomènes sociaux (notamment artistiques), dont l'étude constitue un des objets de la sociocritique. Or, il est un type de médiation particulièrement révélateur du mode de fonctionnement spécifique du littéraire, de son statut et de sa socialité, celui engagé par la représentation de la littérature dans la fiction. Attentive aux grands récits et personnages de la littérature, comme à ses procédés et à ses suites possibles, la fiction met en lumière les paramètres de sa propre « paratopie » (Maingueneau), tout en donnant à voir la place de la littérature dans la sémiosphère et l'imaginaire social. Nous nous intéresserons, dans le cadre de ces journées d'étude, aux fictions qui médiatisent des discours, des récits et des imaginaires littéraires.

Il s'agira, en premier lieu, d'interroger la manière dont le littéraire est retraduit et transposé dans la fiction. Qu'est-ce que la mise en fiction fait du littéraire? Et comment le littéraire travaille-t-il sa propre mise en fiction? Quelles fonctions celle-ci attribue-t-elle au littéraire dans le cadre de son énonciation? Ici, les chercheurs sont invités à se pencher sur l'usage des œuvres et du personnel littéraires (écrivains fictifs ou non, héros de romans, nègres...) ainsi que des multiples procédés de fictionnalisation dans l'espace de la fiction (comme l'usage du conditionnel, l'invention de micro¬récits, etc.), dans le roman, le cinéma, la bande dessinée et l'ensemble des arts supposant un recours au récit, en regard de leur propre conception en tant que pratiques artistiques.

Ces journées convient aussi les jeunes chercheurs à interroger, en deuxième lieu, la place, la fonction et les valeurs du littéraire dans l'espace social tel que médiatisé dans la fiction. On se demandera, par exemple, sur quelles représentations sociales du littéraire mise la fiction, et quel emploi fai-elle de ces représentations. Quelles normes, valeurs et hiérarchies – littéraires et sociales – (re)joue la fiction au second degré ? Au-delà, on cherchera à voir quels facteurs externes agissent à titre de médiation supplémentaire dans ces échanges.

 

Programme

3 mai 2012

13h30-15h : Romans de la vie littéraire : présentations et discussions

  • Catherine Blaquière (Laval) – Jean Christophe de Romain Rolland
  • Éloïse Pontbriand (Sherbrooke) – Les Jeudis de Mme Charbonneau d'Armand de Pontmartin
  • Rachel Nadon (UQAM) – Ariste ou l'apprenti intellectuel, de J. Jacquin

15h-16h : Discussion autour de la base de données « Figurations »

4 mai 2012

8h45 : Accueil des participants

9h-9h15 : Présentation de la journée - Jean-Philippe Martel et Olivier Lapointe

9h15-10h45 : Convocations fictionnelles de la lecture et du livre

Présidente de séance : Marie-Pier Luneau (Sherbrooke)

  • Alex Gagnon (Montréal) - « Le " livre" comme système culturel. Le livre dans le texte et le texte dans le livre »
  • Julie-Stéphanie Normandin (Laval) - « La lecture et la survie dans la série Lost »
  • Marion Kuehn (Laval) - « Méta-romans : La réflexion littéraire dans et par le roman contemporain québécois »

10h45-11h : Pause

11h-12h : Fictionnalisation de l'écrivain et stratégies narratives

Présidente de séance : Mathilde Barraband (UQTR)

  • Simon Lévesque (UQAM) : « Limonov miroir de Carrère : stratégies narratives de la "vraie" fiction »
  • Michaël Fortier (Sherbrooke) : « De la virilité auctoriale chez Léon Bloy »

12h-13h30 : Dîner

13h30-14h30 : Création et marginalité I

Président de séance : Pascal Brissette (McGill)

  • Sophie Dubois (Montréal) : « Beaulieu, Joyce et Laferrière : tentatives de fratrie paratopique »
  • Julie Dehin (Sherbrooke) : « La marginalisation du peintre fictif dans La Comédie humaine de Balzac »

14h30-14h45 : Pause

14h45-15h45 : Création et marginalité II

Président de séance : Michel Lacroix (UQAM)

  • Amélie Vioux (McGill) : « Configurations : collaborations et sociabilités de la femme auteur dans La Comédie humaine d'Honoré de Balzac »
  • Melissa Arbour (UQAM) : « Le personnage écrivain dans le roman judéo-québécois, l'exemple de La Québécoite de Régine Robin »